Beaujolais UNESCO Global Geopark
Très Beaujolais
16
avril
2020

Au-delà d’un territoire labellisé, un espace habité

Emma Blin, stagiaire pour le Syndicat Mixte du Beaujolais et dans le cadre d'une démarche visant à la compréhension des réalités locales, vécues et racontées par les habitants, nous propose une étude anthropologique en Beaujolais.

Cette étude du territoire vécu par ses habitants est réalisée pour adapter des projets aux réalités locales. Pour y parvenir, elle a travaillé en partenariat avec les habitants et a recueilli leurs perceptions.

C’est ainsi qu’Emma a amené les 8 participants bénévoles à donner une perception sensible de leur territoire, autour d’ateliers participatifs pour y produire une cartographie mentale du territoire.
Dans un 2ème temps, ils se sont rendus sur les sites qu’ils avaient sélectionnés. Objectif : donner à voir le lieu choisi de manière instinctive sans cadre préétabli afin de créer une "cartographie du territoire perçu”. Point d’orgue, chaque participant propose un itinéraire pour relier les sites entre eux pour la cartographie finale.
L’itinéraire initialement prévu devait les emmener de l’église de la commune de Chambost jusqu’à la madone de Mardore, en passant par la roche des fées, Notre Dame de la Rochette, le col des Echarmeaux, le lac des Sapins, le centre ville de Thizy les Bourgs, la tour gauloise de Mardore et Marnand. La crise sanitaire de ce printemps 2020 ne leur aura laissé le temps de se rendre que sur six sites sur neuf initialement prévus. Cependant ces premières divagations encadrées auront permis de réaliser plusieurs panneaux et font l’objet d’analyses préliminaires.

A noter que tous ont choisi des lieux proches de leurs lieux de résidence, que ce soit des sites naturels ou accueillant des constructions architecturales historiques.
La localité y revêt son importance, l’histoire du lieu et sa mise en valeur aussi, comme une forme de réhabilitation de la campagne et de ses réseaux de proximité.
Leur discours est toujours empreint d’émotion, et marque une importance du lieu dans leur propre histoire. Parce que finalement, quoi de mieux que “donner à voir son chez soi” ?

Emma Blin propose donc dans son 1er document de restitution un panneau qui vous emmènera à la roche des fées, et met en exergue l’impact de la sylviculture sur le milieu naturel.

Photo prise au Col des Echarmeaux - Mars 2020 - © Pascal Dubiez

Vous pouvez télécharger l'article ci-dessous :

Au-delà d’un territoire labellisé, un espace habité
Etude anthropologique en Beaujolais- Emma Blin
Geopark Beaujolais

Famous throughout the world for its wines and vineyards, the Beaujolais is also a region shaped by man, who has reaped the benefits of the soil's diversity. Its past is literally written in stone: in the golden, red, white, grey or black rocks and stones that have visibly been put to good use in local construction. This remarkable geology has given rise to great diversity, not only in the landscapes and heritage, but also in terms of human activity, in the culture and traditions that form the identity of the Beaujolais region.